Le réseau des Océanistes

Parentés et cycles de vie dans le Pacifique

Présidente: Isabelle Leblic (LACITO)

En tant que présidente de cette séance, je fus étonnée de ne voir que quatre communications inscrites sur ce thème qui fut pendant longtemps l’un des plus porteurs pour les chercheurs en anthropologie de l’Océanie. Nous sommes en effet nombreux à avoir consacré une grande partie de nos recherches sur ce domaine. Par contre, bien que "relégués" dans une petite salle, l'assistance était nombreuse (une vingtaine de personne en plus des intervenants), preuve s'il en est que la parenté suscite toujours l'intérêt des anthropologues et ce thème a rassemblé beaucoup d’ethnologues, mais aussi une linguiste, une ethnobiologiste…

Les quatre exposés présentés, de grande qualité, ne permettent pas, malgré les trois grands thèmes abordés, de dresser un bilan digne de ce nom dans un ouvrage qui se veut faire le bilan des recherches SHS francophones sur l’Océanie. Il est sûr que nombre de collègues ont été retenus par le fait que l’on ne pouvait présenter qu’une seule communication, ce qui fait que les contributeurs sont de fait allés vers des thématiques qui peuvent sembler plus « nouvelles » et plus « porteuses » !

Nous avons donc abordé trois thèmes montrant l’actualité des recherches en la matière. Pascale Bonnemère, en présentant les grandes lignes de son ouvrage sur le cycle rituel ankave, est revenue sur l’importance des femmes dans les rituels. Analysant de nouvelles informations ethnographiques, elle propose que les initiations masculines transforment les jeunes garçons en adultes et en pères, non pas tant en agissant sur leurs corps et leurs esprits, qu’en changeant la nature des relations qui les lient à des femmes de leur réseau de parenté (mères et sœurs essentiellement).

Isabelle Leblic, en intégrant ses recherches sur l’adoption traditionnelle dans les perspectives de l’adoption internationale, propose une comparaison plus large des causes et des motifs poussant les uns à donner leurs enfants à l’étranger alors que d’autres ne le font pas. Elle propose d’en chercher les raisons dans les organisations sociales concernées.

Enfin, Sophie Chave-Dartoen et Denis Monnerie ont présenté les grandes lignes d’un ouvrage collectif à paraître sur les relations entre nomination et organisation sociale.

Ces quatre interventions ont montré, par leur caractère novateur que les études de parenté sont toujours d’actualité sur cette aire socio-culturelle et qu’elles doivent continuer de se développer en tenant compte des évolutions incontournables dues à l’insertion de plus en plus grande des sociétés océaniennes dans la mondialisation.

De la naissance à la mort : la construction de la personne chez les Ankave-Anga (Papouasie Nouvelle-Guinée)
Bonnemère, Pascale (CREDO)
Nomination et organisation sociale en Océanie (1ère partie)
Monnerie, Denis (LCSE)
Nomination et organisation sociale en Océanie (2ème partie)
Chave-Dartoen, Sophie (ATOTEM)
Parenté et adoption, adoption traditionnelle versus adoption internationale, comparaison kanak / fa'a'amu
Leblic, Isabelle (LACITO)