Le réseau des Océanistes

Liste des Océanistes francophones par discipline

AnthropologieArchéologieDémographieDocumentation/ArchivesEpistémologieGéographieHistoireHistoire de l'artLinguistiqueLittératurePaléoclimatologiePhilosophiePsychiatriePsychologieSciences BiologiquesSciences de l'EducationSciences de la CommunicationSciences EconomiquesSciences PolitiquesSociologie

6 chercheur(s) trouvé(s)

davias, carineSorbonne Nouvelle ()

Anthropologie, Histoire, Littérature, Sciences de la Communication, Sciences de l'Education, Sciences Politiques, : australie, nouvelle calédonie
comment la peinture des femmes, en alliant tradition et modernité, acquiert une dimension contemporaine mais aussi atemporelle, universelle au-delà de toute étiquette réductrice enjeux culturels des Kanak en Nouvelle Calédonie.Comparatif avec les Aborigènes d'Australie

Guillaumes, Mic ()
laboratoire anthropologie Clermont Ferrand
Anthropologie, Sciences de l'Education, Danseur chorégraphe: France, Nouvelle Calédonie,

Le Besnerais, Theo ()

Démographie, Documentation, Géographie humaine, Histoire, Philosophie, Sciences Economiques, Sciences de l'Education, Sciences Politiques, Sociologie, : Australie

Salaün, MarieInstitut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (UMR 8156-723)
EHESS, CNRS, PARIS 13, INSERM
Anthropologie, Histoire, Linguistique, Sciences de l'Education, Sociologie, : Nouvelle-Calédonie, Hawai'i
Mes travaux en Océanie partent d’une interrogation : comment saisir le moment postcolonial en éducation ? Après des recherches sur l’histoire de la scolarisation des Kanak de Nouvelle-Calédonie pendant la période coloniale, je me suis intéressée à ce qui intervient après, quand, sous la pression des revendications des populations, la « décolonisation » devient un mot d’ordre. Je suis passée d’une question qui était « Quel rôle assume l’école dans la perpétuation de l’ordre colonial ? », à une question qui est « quelle contribution peut-elle apporter dans le sens de sa dissolution ? ». La temporalité problématique de ce moment postcolonial, j’ai choisi de l’aborder depuis un terrain particulier, celui de ces situations de décolonisation inachevée que constitue le cas des populations autochtones - au sens des Nations-Unies - , et depuis une interrogation spécifique, celle de la prise en compte de leurs langues et de leurs cultures par l’institution scolaire aujourd’hui. Mon travail porte sur une comparaison entre la France et les Etats-Unis, à travers les cas de la Nouvelle-Calédonie et de Hawai'i.

Sin Chan, ErnestCentre Georges Devereux ()

Anthropologie, Psychologie, Sciences de l'Education, ethnopsychiatrie: polynésie française
évolution et dynamique des processus identitaires dans l'univers hakka et dans l'univers polynésien en partant de la psychopathologie dans ces mondes et des étiologies traditionnelles identifiables encore en coexistence avec des logiques scientifiques et religieuses qui habitent leur pensée depuis la rencontre de ces groupes ethniques avec l'Occident...en partant de l'évolution des rites et objets de fabrication de l'humain et du défunt/ancêtre dans ces mondes métissés culturellement

wauthion, michelCentre de nouvelles etudes du Pacifique (EA4242)

Linguistique, Sciences de l'Education, politique linguistique: Nouvelle-Calédonie, Vanuatu, Belgique
1. Pragmatique et rhétorique L’ambition de la thèse soutenue en 1997 (Le Théâtre de la conversation : contribution à l’analyse pragmatique et diachronique des interactions verbales par leur représentation simulée) est d’associer l’importance de l’implicite dans le fonctionnement de la conversation quotidienne et la mise en scène de l'illusion dans le dialogue théâtral. La méthodologie de nature philologique qui y est poursuivie confronte les analyses pragmatiques du procès de l’interaction avec l’histoire du développement heuristique lié aux différentes formes institutionnelles et nécessaires de l’énonciation partagée. L’analyse du dialogue théâtral, en particulier chez Marivaux, sert à illustrer le rôle privilégié de la conversation dans les représentations sociales, au tournant rhétorico-linguistique négocié par l’urbanité française du début du XVIIIe siècle. Un colloque organisé pour l’Institut de linguistique de Louvain en 1998 a prolongé ce travail académique. Ces rencontres de pragmatique sur le thème : « Politesse et idéologie », dont les actes ont paru en 2000, visaient à explorer les rapports entre linguistique et littérature autour du thème de la politesse des échanges et de la .rhétorique des conversations. La mise en relation de disciplines complémentaires rappelle la vocation de la politesse à agir dans la science classique comme dénominateur commun du savoir et du savoir-vivre (Politesse et idéologie (sous la direction de M. Wauthion et A.-C. Simon), Bibliothèque de l’Institut de Linguistique de Louvain, 107). 2. Politique et aménagement linguistiques : Parallèlement à ces travaux de rhétorique conversationnelle, des recherches ont été entreprises dans le champ élargi de l’aménagement linguistique, entendu comme l’ensemble des dispositions prises par un groupe social par rapport à la variation linguistique, dans la perspective du plurilinguisme. Il reste à définir une histoire des politiques linguistiques qui, non seulement, éclaire la construction des modèles d’institution de la langue dans le rapport entre langue et nation, mais mette aussi au jour la progression des idées en matière de bilinguisme et de plurilinguisme. Ce projet nous amènera au seuil de nos sociétés actuelles et de leurs fondements idéologiques en matière de langue, que ce soit au sein des organisations, parmi les communautés déjà citées ou de manière comparée. Cette perspective participe de l’histoire des idées linguistiques, appréhendée cette fois non plus sous l’angle des théoriciens et des savants mais à travers l’importance qu’un groupe donné reconnaît aux enjeux de son patrimoine linguistique. Trois terrains ont été investigués pour l’instant, dans différents espaces francophones représentatifs de la diversité linguistique : - la Communauté française de Belgique : la Belgique romane existe, mais avec quelles identités linguistiques pour les francophones de Belgique, en particulier à Bruxelles, dont l’appellation collective, « Communauté française de Belgique » mérite une analyse du discours sur divers plans ; - Québec : l’examen des productions récentes en lexicographie québécoise voit apparaître les premiers dictionnaires généraux et la notion de francisme, revue par les universitaires et lexicologues québécois ; en filigrane, une identification plus détaillée des identités francophones allogènes reste à construire ou à faire ressortir sous l’angle québécois ; - Vanuatu (Pacifique Sud) : la politique linguistique élaborée sur l’archipel de Vanuatu pour rendre compte de la diversité des langues vernaculaires, des langues officielles et l’émergence d’un pidgin véhiculaire resté en marge du système éducatif malgré sa reconnaissance officielle, nécessite le croisement d’enquêtes et d’approches théoriques. 3. Didactique du français langue étrangère et seconde Enfin, Michel Wauthion poursuit une réflexion sur la didactique de l’enseignement du français langue seconde dans le cadre de programmes d’éducation bilingue et à français renforcé menés en partenariat universitaire et avec les services concernés des ministères de l’éducation du Cambodge et de Vanuatu.