Le réseau des Océanistes

Développements économiques et cultures locales dans le Pacifique


Le thème de cette session est l’état actuel du développement économique dans diverses parties du Pacifique ilien. On a avancé qu’à l’avenir, le développement durable dépend des trois facteurs suivants : les ménages (culture locale), les gouvernements et le marché, les trois étant d’ailleurs souvent liés par les produits qu’ils utilisent. On associe souvent les problèmes de l’environnement aux émissions des industries, etc., mais en fait, les ménages sont souvent les principaux coupables. Quelle est la situation dans le Pacifique ? Mais en fait, quelle est la valeur d’un ‘développement’ dit durable ? La façon dont le concept est déployé aujourd’hui semble étouffer le potentiel pour tout véritable changement social et environnemental qui offrirait une mesure de durabilité. Mettre en avant la croissance économique souvent cache les inégalités et les injustices que son soutien ‘durable’ par les institutions internationales et locales provoque. Est-ce qu’il existe vraiment, ou peut on encourager, une justice distributive (entre ceux qui reçoivent les bénéfices et ceux qui paient les coûts) ainsi qu’une justice procédurale (sur la façon dont les décisions sont prises et comment certains groupes sont exclus de ces processus). Le discours prévalent est celui d’une modernisation écologique, c’est-à-dire la croyance que les inventions technologiques et administratives sont les seules solutions aux problèmes de l’environnement et de la croissance économique; est-ce applicable au Pacifique ? Quel est le rôle des cultures locales ?

Cette session sollicite la participation de scientifiques intéressé(e)s par tous les aspects que soulève un développement qui offre une assise économique durable (sans détruire l’environnement et sans favoriser un groupe aux dépens de tous les autres), mais aussi par toutes les formes qui puissent fournir une amélioration durable des modes de vie dans le Pacifique ilien et qui suivent mais qui ne se réduisent pas qu’à ces quelques exemples :
-adressent les obstacles complexes et suggèrent des stratégies alternatives pour créer des modes de vie durables qui ne cassent pas non plus les cultures locales,
- s’intéressent à comment modifier les dispositions socio-culturelles et la culture matérielle qui sont d’ordinaire si difficiles à changer,
- étudient les modes de rapport à l’environnement pratiqués par les cultures locales pour relever ceux les plus à même d’offrir un progrès économique en harmonie avec leur environnement,
- examinent les différentes composantes de l’économie (par ex : tourisme, pêche, artisanat, culture de la perle, horticulture d’export, etc.) et leur contribution actuelle ou future a une économie durable,
- explorent les rapports sociaux locaux (entre les genres, etc.) et l’existence d’un traitement équitable ainsi que d’une participation significative de tous les membres de la société locale par rapport au développement et à l’utilisation des ressources locales, naturelles, culturelles ou humaines,

Responsables
Caroline Blondy (LIENSs, LIttoral ENvironnement et Sociétés, La Rochelle) : cblondy@univ-lr.fr
Anne-Marie d'Hauteserre (University of Waikato) : adhautes@waikato.ac.nz


RETOUR LISTE DES SESSIONS